1ère Biennale Internationale de Sculpture à Saint-Paul-de-Vence

Aimez et partagez !

[Saint-Paul-de-Vence] A peine venons-nous de quitter l’A8 et les plages cagnoises que nous nous engageons sur une route sinueuse rappelant que les Alpes sont à seulement quelques kilomètres de là. Et c’est ainsi, qu’au détour d’un virage, se dresse fièrement au sommet d’un vallon, le village fortifié de Saint-Paul-de-Vence. Joyau artistique dans un écrin de ruelles médiévales, le village est ceint de fortifications dont l’ancien chemin de ronde forme une balade des plus agréables. Balade d’autant plus belle qu’elle est ponctuée jusqu’au 31 août d’œuvres sculptées dans le cadre de la 1ère Biennale Internationale de Saint-Paul-de-Vence. Ce village, fief des artistes au XXe siècle, est surtout « un lieu patrimonial s’est racontée une histoire de la création artistique française, européenne et internationale » précise Olivier Kappelin, président de cette manifestation et ancien directeur de la Fondation Maeght. D’ailleurs, rappelons que cette institution qui a encouragé l’art moderne et permis sa diffusion se trouve qu’à quelques kilomètres du villages. Ainsi, pour cette manifestation de grande envergure qui réunit 13 artistes internationaux et de jeunes créateurs, propose une résidence d’artistes et une programmation riche d’évènements arty, Saint-Paul-de-Vence ouvre l’ensemble de ses espaces publics à l’art contemporain afin que le public apprécie la diversité de la création artistique actuelle.

BIS
Jan Fabre, L’Homme qui porte la croix, 2015, Photo : Attilio Maranzano © Angelos bvba, Courtesy Galerie Guy Pieters
Un fil rouge invitera le visiteur à relier les œuvres au lieu comme à son histoire, mais aussi à notre époque, à notre société. La thématique retenue pour l’édition 2018 mettra à l’honneur la mer entre deux terres, la « média-terra ». Ce fil rouge évoque tout d’abord la beauté de la Méditerranée qui a inspiré bon nombre d’écrivains et de peintres. Il représente tout ce que nous évoque la « mare nostra », les drames qui s’y jouent, les messages d’espoir qu’elle porte, les voyages et les mythes qu’elle symbolise.
BIS
Henk Visch, Sans titre, 2018 © Adagp Paris 2018

Remparts, ruelles et places de Saint-Paul de Vence accueillent des œuvres des plus grands artistes internationaux : Vincent Barré, Jan Fabre, Antony Gormley, Wang Kepping, Arik Levy, Vincent Mauger, Tania Mouraud, David Nash, Jean-Pierre Raynaud, Vladimir Skoda, Agnès Thurnauer, Morgane Tschiember et Henk Visch. Parce que la création artistique contemporaine est au cœur du projet de la Biennale, le public découvrira également des jeunes créateurs comme  Simon Bérard Lecendre, Isabelle Giovacchini, Quentin Spohn et Gabrielle Conilh de Beyssac.

Vincent Mauger , Sans titre, 2017-2018  Photo: Loic Deltour, Courtesy de l’artiste & Galerie Bertrand Grimont
La résidence confiée à Quentin Spohn au Clos de Tantine, ancienne maison-atelier d’André Verdet, permettra la rencontre avec les jeunes scolaires, la population locale et tous les publics. Enfin, la Biennale sera ponctuée de temps forts, conférences, performances, spectacles, autant d’événements, dont certains initiés par le festival Off, permettant la rencontre entre les artistes et le public.
BIS
Vue des Alpes-Maritimes depuis les remparts de Saint-Paul-de-Vence @M.P.

Jusqu’au 31 août  2018

1ère Biennale Internationale Saint-Paul-de-Vence
Visite libre au cœur du village
Plus d’informations ici
Aimez et partagez !