Les visions colorées et mystérieuses de Florent Groc

florent groc
Aimez et partagez !

Les créations luxuriantes et vives de l’artiste Florent Groc sont une ode à la volupté méditerranéenne. Des formes devinées, mouvantes, qui se métamorphosent dans des visions chromatiques mystérieuses. Artiste-invité pour l’année 2020 par la Villa Noailles, Florent Groc assure plusieurs collaborations, faisant découvrir au public varois ses multiples talents. Naviguant entre figuration et abstraction, il mixe les supports et les mediums pour laisser parler sa créativité.

florent groc
© Florent Groc

En 2018, le travail de Florent s’expose à la Double V Gallery. Les paysages marseillais emblématiques comme l’Estaque dévoilent un cadre propre au rêve et à l’enchantement. Ses aplats de couleurs vives et sa ligne ondulante le rapproche d’Henri Matisse, artiste chef de file du mouvement fauvisme du début du XXe siècle.  Nous retrouvons l’artiste originaire d’Aubagne à Toulon, fin 2018, lors du Festival de dessin contemporain VRRRR  avant de réaliser une résidence curatée par Théophile Calot au Moulin de la Croix à Saint-Etienne du Grès où l’artiste réalisera sa première fresque. Artiste invité par la Villa Noailles, Florent participe à l’exposition « Nouveaux Regards »Jean-Pierre Blanc, le directeur de la Villa Noailles, lui laisse carte blanche: « C’est ainsi que j’ai décidé de repartir sur une fresque. Mais à la Villa Noailles, je me suis retrouvé à travailler avec la complexité de l’architecture, le voûtement des salles, les aléas de la forme qui ne sont pas faciles à apprivoiser. Mais c’est une architecture sereine, de l’ordre de l’édifice religieux, de la chapelle et qui donne directement sur le sublime jardin cubiste. J’avais l’impression d’être dans un cabanon méditerranéen, d’être privilégié ».

florent groc
© Florent Groc

Cette été, il signe la maquette des manifestations de la Villa Noailles, une participation à l’exposition « Héros, Héroïnes » du Centre d’Art hyérois et réalise également une serviette de plage avec La Serviette, Paris. Bois, mur, papier, création textile…Finalement, peu de supports ne résistent au processus créatif de Florent ! « Je travaille avec ce que j’ai sous la main, j’ai peint sur des fossiles également. Mais aussi des fresques, des toiles, des dessin…En fait, cela dépend de ce que je vais dire, il n’y a pas de processus précis car chaque image résulte d’un ensemble, d’un environnement, d’une envie… Par exemple, quand j’ai été en résidence du  Couvent du Levat à Marseille, j’ai été influencé par l’histoire du lieu et c’est naturellement que je me suis tourné vers le bois pour réaliser des ex-voto. »

florent groc
© Florent Groc

L’artiste d’Aubagne ne serait se détacher de la couleur. Si en 2014, il a produit une série en noir et blanc, il est vite revenu aux couleurs contrastées et aux mouvements compliqués. Sa démarche figurative laisse entrevoir une influence abstraite. « Un jeu de cache-cache, de réels et de fictions qui peut se ressentir dans mes peintures ». Inspiré par les paysages de son enfance, ceux chers à Marcel Pagnol, Florent explique que « à la base, l’intention est de représenter un souvenir, un lieu mais avec une interprétation libre. C’est très facile pour moi de tutoyer l’étrange et l’abstrait, et d’essayer de sortir de ce que représente les choses , telles qu’on les voit. » Ses paysages chargés d’histoire pastorale et de folkore mêlent des influences extérieures, des références littéraires, artistiques, des rêveries détournées afin de créer des images oniriques. Mais l’artiste le reconnaît : « Le vocabulaire végétal que j’utilise est la nature dans laquelle j’ai grandi ».

florent groc
© Florent Groc

L’année 2020 ne se termine pas pour Florent qui prépare une prochaine exposition et un projet de peintures numériques avec la Villa Noailles. Ses compositions mystérieuses et oniriques n’ont pas fini de nous enivrer…

Exposition « Héros, Héroïnes », jusqu’au 30 août à la Villa Noailles à Hyères

Plus d’infos sur l’artiste=>ici

Aimez et partagez !