« Nonante kilomètres heures », photographies de Joël Tettamanti à la Villa Noailles

tettamanti
Aimez et partagez !

[Hyères] « Ce fameux mistral qui s’engouffre dans le haut de ses ruelles et balaie tout jusqu’à la mer » écrivit Jean-Claude Rizzo dans son ouvrage Solea . Il est celui qui dégage les nuées, qui illumine le ciel et lui donne ses couleurs enflammées au soleil couchant. Vent de nord-ouest, il s’oppose au vent d’est qui apporte les nuages et provoque une houle exaspérante. Le mistral, sec, parfois violent, a un rôle non négligeable dans notre climat régional. Soulevant chapeaux, jupes et parasols, ses rafales moyennes de 90 kilomètres/heures donnent naissance aux vagues qu’affrontent véliplanchistes et kitesurfeurs le long du littoral azuréen . Quatre-vingt dix, nonanta en provençal, nonante en belge ou en suisse. Comme un hommage à ce vent, à ces vents côtiers qui façonnent les êtres et les terroirs, la Villa Noailles a nommé ainsi  «  Nonante kilomètres heures » la nouvelle exposition photographique qu’elle présente jusqu’au 13 janvier 2019 . Réalisés par le photographe Joël Tettamanti, né en 1977 au Cameroun et habitant en Suisse, les clichés explorent le territoire de la Métropole Toulon Provence Méditerranée et nous invitent à une promenade à travers les 12 villes qui la composent : Carqueiranne, La Crau, La Garde, Hyères, Ollioules, Le Pradet, Le Revest, Saint-Mandrier, La Seyne-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, Toulon et La Valette.

tettamanti

La Rade de Toulon, vue de la Seyne-sur-mer ©Joël Tettamanti

14 ans après une première commande sur les Salins des Pesquiers, Joël Tettamanti revient poser son regard singulier sur les particularités et les beautés de la région toulonnaise grâce à cette nouvelle commande de la Villa Noailles. En la parcourant durant plus de deux ans, il en saisit les paysages les plus emblématiques, à l’instar de la rade militaire avec le Mont Faron, comme les plus anonymes. En effet, peu savent que Le Corbusier est l’architecte de cette villa à l’architecture minimaliste, située à quelques encablures des plages et adossée aux vignes, sur la commune de Le Pradet.

tettamanti

Piscine de l’hôtel Provençal, Giens ©Joël Tettamanti

Que les paysages soient impressionnants comme connus, architectures modernes ou industriels, lieux public ou privées, le photographe nous invite dans un jeu de (re)découverte, créant l’amusement devant une image inconnue et pourtant si proche.L’exposition ravira autant les locaux que les touristes qui apprécieront ce regard simple naïf, dénué d’artifices pour que l’étonnement et la beauté se diffusent pleinement.

tettamanti
Trois photographies de la Villa l’Artaude, le Pradet ©M.P.

Jusqu’au 13 janvier 2019

Nonante kilomètres heure, Joël Tettamanti

Commande photographique de la Métropole 

Villa Noailles

Centre d’art d’intérêt national

Montée de Noailles

83400 Hyères

Ouvert tous les jours de 13h à 18h

Nocturne le vendredi de 15h à 20h

Fermé le lundi, mardi et les jours fériés.

Entrée libre

Aimez et partagez !