Paréidolie : Le dessin, plus actuel que jamais!

paréidolie
Aimez et partagez !

[Marseille] Le format intimiste du salon international du dessin contemporain Paréidolie est une des clés du succès de cette foire exigeante qui vient de fêter sa 5ème édition les 1er et 2 septembre. Pour cette saison 2018, le salon se délocalise de son lieu historique du Château des Servières pour prendre place dans les hangars historiques du J1 sur les quais du port de Marseille. Un choix judicieux pour plusieurs raisons : renforcer sa visibilité, participer à la clôture de la grande manifestation MP2018 Quel Amour et enfin créer une synergie artistique avec les autres évènements alentours.

Sous la grande architecture industrielle du J1, Paréidolie partage le même espace d’exposition que la foire internationale d’art contemporain Art O Rama. Un espace, deux entrées distinctes, deux ambiances différentes mais un seul lieu pour le visiteur qui peut passer d’une foire à l’autre et revenir sur ses coups de cœur avec une évidente facilité. Puis, à quelques pas à proximité du J1 se trouve les Docks Village, superbe édifice de style Louis XIII qui accueille la première édition de la foire de photographie contemporaine Polyptyque. Le FRAC PACA et le Centre de la Vieille Charité ne sont plus qu’à quelques mètres où sont exposées les œuvres de Claude Lévêque et d’Alex Ceccheti. Cette proximité forme un véritable village artistique qui représente une véritable aubaine pour le visiteur pouvant s’abreuver d’art sans avoir à parcourir des kilomètres en voiture ou en transport en commun.

Paréidolie
Sophie Whettnall, galerie Michel Rein

14 galeries, deux cartes blanches et le lancement de la Saison du Dessin : Paréidolie fédère ainsi un réseau d’institutions mettant en avant ce médium de plus en prisé du grand public et des collectionneurs. Le dessin est la pratique initiale à la base de tout projet, se permet tous les formats et toutes les expérimentations. Enfin, son prix est une belle porte d’entrée à la collection avec de belles pièces se situant entre 900 et 3000 €.

L’édition 2018 se clôt par de belles découvertes et, de la performance à la figuration, de la revisite historique aux questionnements sociétales, le dessin s’exprime plus que jamais avec intensité et liberté, fusionnant les techniques, inventant de nouveaux supports, participant à la conquête d’un territoire sensoriel puissant et universel.

paréidolie
Jean-Christophe Norman, galerie C, Neuchâtel

La galerie C nous présente de salons en salons des artistes confirmés et d’autres talents émergents, formant un stand d’une heureuse hybridation donnant à voir la pluralité des possibilités de ce médium extraordinaire.

La galerie Michel Rein se distingue par un stand élégant présentant trois artistes qui placent ce médium au cœur de leur pratique. Michele Ciacciofera produit des visions d’hommes-insectes; Christian Hidaka s’inspire de l’essence contemplative japonaise; enfin, Sophie Whettnall entaille et arrache le support papier pour réaliser des compositions aériennes et pensives.

paréidolie
Edi Dubien, galerie Alain Gutharc

La galerie Michel Soskine INC consacre un solo show à l’artiste française Agathe Pitié.  Son travail sur les mythes du soleil est d’une intelligence pure. Sa technique est très précise, très détaillée, parfois opulente et envahissante mais l’assimilation des différentes techniques se met aux services de ses recherches rendant des compositions d’une qualité extrême. Mêlant l’aquarelle, l’encre et les rehauts d’or, son dessin faussement naïf, régulier et maîtrisé donne une lecture très assimilable des histoires anciennes, fondements de nos civilisations et de nos croyances. Véritable travail de recherche qu’elle mène intégralement sur son grand format consacré à l’histoire des sorcières dont le style n’est pas sans rappeler Jérôme Bosch, l’artiste qui se définit comme une « artiste peintre médiévale » est indéniablement un talent à suivre.

Paréidolie
Agathe Pitié, galerie Michel Soskine INC

La plus forte interrogation s’exprime à travers les dessins d’Edi Dubien, présentés par la galerie Alain Gutharc.  Son travail sur l’identité questionne le visiteur. Sous l’apparence anodine d’une imagerie candide, les formes présentées frontalement associent l’innocence et l’interdit, la sensualité et la bestialité, le féminin et le masculin. Sans amertume mais avec une profonde nostalgie de ne pas avoir été l’être souhaité, Edi Dubien laisse l’aquarelle dévoiler sa propre intimité avec la plus grande pudeur.  Ses dessins à l’imagerie enfantine n’ont pas le goût de l’amertume mais celui d’une certaine nostalgie, un regret de ne pas avoir été celui qu’il aurait voulu.

La galerie Laurent Godin présente une installation immersive des dessins de Marc Couturier. Ce dernier met en scène la réalité humaine, une œuvre hors du temps, hors du monde, dévoilant une part mystique de la création. Le noir pigmentaire délié suffit à transcrire un monde multiple, fantasmé, autant palpable qu’utopiste.

L’artiste Rémy Jacquier de la galerie Ceysson & Bénétière sait magnifier la poésie universelle. Il recouvre ses fonds colorés de fusain puis, estompe le grain chromatique, dévoilant une composition épurée en retirant la matière, par empreintes digitales et par coups de gomme. Les blancs révélés sont les lignes de force d’un dessin lyrique et singulier. Enfin, Christos Venetis, présenté par la galerie Martin Kudlek, utilise la couverture intérieure de livres déchirés pour imprimer un sentiment de blessure et de perte. Le graphique soutient une expérience sensitive à la portée de chaque visiteur qui peut ainsi explorer les possibilités de la narration.

Cette 5ème édition intimiste et proche des factualités immersives et délectables de l’art contemporain rend le salon international de dessin contemporain Paréidolie plus incontournable que jamais.

Paréidolie
Rémy Jacquier, galerie Ceysson & Bénétière

Paréidolie, Salon International du Dessin Contemporain

5ème édition les 1er et 2 septembre

J1, Quai de la Joliette

13002 Marseille

L’article consacré à la Double V Gallery ici

L’article consacré à la Galerie Sintitulo ici

Aimez et partagez !