12 jours, un documentaire poignant de Raymond Depardon

jours
Aimez et partagez !

Connu pour ses photographies de la France rurale et ses voyages à travers le monde, le photographe Raymond Depardon questionne depuis longtemps la notion d'enfermement et la folie. Dans son exposition "Traversée" à la Fondation Cartier-Bresson, on retrouve ses clichés pris dans un hôpital psychiatrique dans les années 1970 en Italie. S'inscrivant dans la même verve, Raymond Depardon se confronte de nouveau à cet univers dans un documentaire poignant et intense. Le film "12 jours" parle de la loi de 2013, une loi qui oblige les hôpitaux à présenter, les patients internés sans consentement, après 12 jours d'enfermement,  à un juge des libertés. Un croisement entre justice et psychiatrie qui questionne le sens du mot "liberté" puisque l'enjeu pour ses patients est bel est bien de sortir de ces hôpitaux. "L'idée était de filmer ces gens avec le plus de respect possible, de les montrer et de les voir" précise le photographe. "C'est un regard sur des gens en proie à la souffrance et à la solitude, des gens qui pourraient appartenir à notre famille, nos amis. Il fallait à la fois rester discret mais être le plus présent. En réalisant un film comme cela avec ces personnes en marge, on a fait une photographie précise de la France avec tout ce qu'il se passe". Juge et patient se font face dans ce documentaire et les dialogues apportent un sens particulier sur le mot liberté. Avec cette question que pose Raymond Depardon: "Est-ce que la privation de liberté peut soigner ces gens"?

jours

Nominé au 26e Festival du Film de Sarlat

Nominé au 70e Festival du Film de Cannes

12 Jours

Documentaire de Raymond Depardon

Plus d'infos ici

 

 

Aimez et partagez !