Pablo Picasso dans la collection de Charles et Marie-Laure de Noailles

noailles
Aimez et partagez !

[Hyères] Charles et Marie-Laure de Noailles sont un couple de mécènes actifs dans la vie artistique de cette première moitié du XXe siècle. La villa qu’ils font construire sur les hauteurs de Hyères, dans le Var, par l’architecte minimaliste Robert Mallet-Stevens symbolise l’audace et l’ouverture d’esprit vers le modernisme. Nombres d’écrivains et artistes, tels Jean Cocteau, Luis Bunuel, Salvador Dali y seront invités. Devenue aujourd’hui un Centre d’Art reconnu d’intérêt national, la Villa Noailles accueille chaque année des expositions et des festivals où continuent de se perpétrer le mécénat de leurs illustres propriétaires. Cet été, dans le cadre de la manifestation Picasso Méditerranée, le centre d’art propose une exposition éclairante sur la place du maître catalan dans la collection des Noailles.

Noailles
Scrapbook de Marie-Laure de Noailles, collection privée en dépôt à la Villa Noailles.

C’est Jean Cocteau, écrivain qui accompagna l’artiste espagnol lors de son voyage à Rome, et ami de Marie-Laure de Noailles(1902-1970), qui parla de ce prodige. En 1923, le couple acquiert la  Maison dans les arbres, une toile de 1929 qui devient le premier achat d’une œuvre moderne par Charles de Noailles pour sa jeune épouse , alors alitée. Mesurant 11 cm par 15 cm, il est vraisemblablement le « plus petit Picasso du monde ». Après des tentatives pour commander un portrait de la vicomtesse – qui ne sera jamais achevé – les Noailles se contenteront d’acheter quelques unes de ses œuvres. Ainsi, à Paris comme à Hyères, ils accrochent toiles et dessins, et possèdent au moins une quinzaine d’œuvres du peintre. En 1928, ils dépensent 175 000 francs pour une Nature morte réalisée avec du sable à Juan-les-Pins en 1925 – une somme record pour une œuvre de leur collection. Le tableau sera accroché dans leur salon parisien agencé par le décorateur Jean-Michel Frank (1895-1941).

Vue de l’accrochage de l’exposition dans le Salon Rose. Au premier plan, la « Maison dans les arbres »; à l’arrière, « Nature morte ».
Maison dans les arbres, 1919, collection privée.

Ces deux tableaux sont visibles dans le salon – intimiste- rose de la Villa Noailles, au cœur de l’exposition permanente Charles et Marie-Laure de Noailles, une vie de mécènes. Le public pourra aussi voir une lettre ornée de Picasso au poète Max Jacob, un ensemble d’archives issu du Musée Picasso, des invitations, des télégrammes ainsi que des scrapbooks de la comtesse provenant de la collection privée du Centre d’Art. Une exposition éclairante sur la relation privée et peu connue entre les mécènes et Pablo Picasso au sein de la vie artistique moderne du siècle précédent.

 

 

Jusqu’au 30 septembre 2018

Picasso/Noailles : Trajectoires

Villa Noailles

Montée de Noailles

83400 Hyères

Plus d’informations ici

Sur l’évènement Picasso – Méditerranée, ici

 

Aimez et partagez !